Avec l’évolution du marché du travail et les nouvelles aspiratio..." /> La bienveillance pour un management plus humain - Jean-Paul BALOCHE

Actualités teamwork

Published on septembre 1st, 2018 | by Jean-Paul Baloche

0

La bienveillance pour un management plus humain

Avec l’évolution du marché du travail et les nouvelles aspirations des travailleurs (salariés, indépendants, etc.), le bien-être au travail et la bienveillance sont devenus des sujets de société et les nouveaux critères de recherche des salariés. Un des rôles étant le plus concerné par ces changements est celui du manager. Une question se pose alors : et si nous remettions l’humain au cœur de ses préoccupations ?

La bienveillance a toujours été au coeur de mon management. Et toutes ces années m’ont appris une chose : une équipe bénéficiant d’un management bienveillant sera plus soudée et cherchera toujours à donner le meilleur d’elle-même et à se dépasser. Mais le management bienveillant, qu’est-ce que c’est ?

Être un manager bienveillant : ce que ça signifie

Être un manager bienveillant, ce n’est pas être “trop gentil”. On peut être un manager bienveillant, tout en gardant une certaine exigence envers ses équipes ; quitte à recadrer certains collaborateurs si leur comportement ou travail deviennent problématiques. La bienveillance se ressentira, ici, dans la façon dont le manager formulera ses remarques en y mettant les formes.  

La bienveillance au travail implique que chaque membre d’une équipe fasse des efforts pour l’autre, et vice-versa. Cette cohésion et cette volonté de rendre service à ses collègues, pour le bien-être global de l’équipe et la réussite des projets, sont des caractéristiques de cette bienveillance. Mais elle ne peut se développer sans une bonne écoute.

Manager avec bienveillance, c’est faire attention à ses collaborateurs : prendre leur avis en considération et s’intéresser à eux, ainsi qu’à leur volonté de grandir, leurs aspirations professionnelles, etc.

C’est remercier l’équipe quand un effort particulier ou une initiative pertinente est fourni, et ne pas hésiter à la complimenter lorsqu’un travail a été bien réalisé. Les feedbacks sont très importants pour établir une relation de confiance mutuelle et conserver une bonne communication. Ce sont deux aspects essentiels au bon déroulement d’un projet ou d’une collaboration. Le manager doit donc s’assurer de leur présence à tout moment.

L’objectif du manager bienveillant est donc de s’assurer du bien-être de ses collaborateurs pour construire une dynamique de groupe efficace et, dans le meilleur des cas, efficiente. Cela exige de lui une régularité dans son comportement et les habitudes bienveillantes qu’il a mis en place. Mais la construction d’un tel environnement ne bénéficie pas uniquement au bien-être des équipes. Elle offre également de nombreux avantages pour l’ensemble de l’entreprise.

Les avantages de la bienveillance au travail

Le management bienveillant cumule les bonnes raisons de s’y mettre, à condition de vraiment le vouloir. Car la bienveillance demande des efforts et se construit sur le long terme. Mais ses bénéfices ont de quoi motiver. Grâce à elle :

  • les taux d’engagement et de fidélité des équipes s’améliorent, tout comme leur motivation ;
  • les collaborateurs sont en meilleure santé (diminution de l’absentéisme, du risque de burn-out ou de dépression…), moins stressés, et les tensions au travail s’apaisent ;  
  • leur bien-être au travail va stimuler leur créativité, leur sens de l’observation et de prise d’initiative ;
  • l’entreprise renverra une image positive auprès du public, de ses clients et de potentiels collaborateurs.

Tous ces avantages favorisent une ambiance de travail plus sereine, propice à une productivité plus accrue. Adopter une approche plus humaine n’est donc pas simplement un effet de mode. C’est un management bénéfique pour les différents acteurs de l’entreprise, qu’il s’agisse des collaborateurs, du manager, de la Direction, des clients, etc.

Évoluer vers un management bienveillant : comment s’y prendre ?

Faire le choix d’un management plus humain et bienveillant, cela ne s’improvise pas. Le manager doit être le premier à y croire et, surtout, à le montrer ! La bienveillance doit faire partie intégrante de l’ADN de l’entreprise, pour pouvoir s’y développer convenablement. Mettre en place un tel management et tous les changements qu’il peut apporter va demander à l’ensemble de l’organisation beaucoup d’engagement et de volonté ainsi que de la persuasion de la part du manager et de la Direction.

La bienveillance au travail est faite de petits gestes, qu’un manager peut mettre en place, sans devoir recourir à des moyens draconiens. Au quotidien, elle se traduit par :

  • dire bonjour à chaque collaborateur dès son arrivée au travail (ou via Slack ou un autre système de messagerie instantanée, par exemple) ;
  • veiller à conserver un climat de respect mutuel ;
  • s’intéresser au quotidien de ses collaborateurs et être à leur écoute ;
  • les aider à progresser, en leur fournissant une autonomie suffisante et des responsabilités afin qu’ils puissent se sentir épanouis et en confiance (et, pourquoi pas, encourager l’intrapreneuriat !) ;
  • les accompagner, aussi bien dans les réussites que les échecs ;
  • laisser le droit à l’erreur, que ce soit pour ses collaborateurs ou pour soi-même ;
  • fixer des objectifs suffisamment ambitieux pour créer du challenge, mais juste et réalistes pour qu’ils restent atteignables et ne frustrent pas les équipes ;
  • ne pas avoir peur de demander des feedbacks sur son propre management et reconnaître ses erreurs auprès de ses collaborateurs ;
  • dans les moments difficiles, encourager et rassurer ses équipes, en gardant une communication transparente et positive avec elles ;
  • avoir confiance en ses équipes et leur montrer ;
  • communiquer en restant dans la bienveillance et le respect, sans être dans le jugement.

Le management bienveillant est une réponse aux nouveaux besoins des salariés. C’est aussi un moyen de faire progresser l’entreprise dans une démarche humaniste, sur le long terme. Mais vouloir mettre la bienveillance au coeur de son management ne se fait pas du jour au lendemain. C’est un procédé qui demande du temps et une bonne dose de volonté. Il concerne l’ensemble de l’entreprise et doit être respecté dans les bons moments, comme dans les moments de crises. La bienveillance doit donc être prise au sérieux et respectée à chaque instant pour pouvoir porter ses fruits : accroissement du bien-être au travail et de la productivité, augmentation de l’engagement et de la fidélité des salariés…

Please follow and like us:

Tags: ,


About the Author



Comments are closed.

Back to Top ↑